equipe de france de parachutisme

Les équipes de France de saut en parachute préparent activement les championnats du monde de parachutisme qui se dérouleront à Chicago du 10 au 21 septembre 2016. Cette compétition majeure est organisée tous les deux ans sous l’égide de la Fédération Aéronautique Internationale.

La plus grande compétition de saut en parachute

La France, qui avait été sacrée meilleure nation de parachutisme à Dubaï en 2012 remettra donc en jeu son trophée.

Les disciplines en compétition sont les suivantes : disciplines artistiques (freestyle et freefly), Voile Contact, Vol relatif, Vol relatif vertical, Pilotage sous voile et enfin, Parachutisme de précision d’atterrissage (PAV).

De nombreuses sessions préparatoires

Pour espérer conserver leur titre, un programme intensif de saut en parachute attend les meilleurs voltigeurs jusqu’à septembre, programme malheureusement soumis aux caprices de la météo. Au total, une cinquantaine de sessions sont prévues de mars à août sur tout le territoire français et même à l’étranger. Chaque discipline suivra son propre programme mais toutes les équipes se rejoindront pour les championnats de France de Vichy en août, dernière compétition avant les mondiaux de Chicago.

En France, plusieurs séances préparatoires aux championnats du monde de parachutisme auront lieu en Ariège.

Les meilleurs athlètes français y seront présents pour trois périodes de travail : du 18 au 24 avril, du 25 juillet au 3 août et du 22 au 31 du même mois.

La championne Emmanuelle Droneau, spécialiste de vol relatif vertical, sera très attendue. D’autres stages auront lieu à l’étranger, notamment en Espagne pour les sportifs de Vol relatif vertical.

Les 12 sportifs de la discipline de parachutisme de précision d’atterrissage sont en stage au Blanc (36) depuis le 29 février et jusqu’au 6 mars. Parmi eux le champion du monde 2010 Thomas Jeannerot et la vice-championne Déborah Ferrand.

Le parachutisme de précision d’atterrissage est une épreuve d’adresse, elle consiste à atterrir sur un jeton jaune électronique pas plus gros qu’une pièce de deux euros.

Le but de toute cette préparation est d’effectuer un maximum de stage, ponctués par des compétitions, afin de préparer l’équipe à l’échéance finale des championnats du monde de parachutisme. L’objectif final, clairement affiché, est le podium dans chacune des compétitions et catégories.

Source – ffp.asso.fr

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.