Luke Ainkins saut sans parachute

Un Américain va effectuer un saut dans le vide depuis une altitude de 7.620 mètres sans parachute . Le parachutiste Luke Ainkins âgé de 41 ans et père de famille, a fait le pari fou de sauter en chute libre de 7.6 kilomètres (25 000 pieds). Ce saut sans parachute est en effet plus délirant que celui de son collègue Felix Baumgarther qui avait sauté en parachute de plusieurs dizaines de kilomètres en 2012. Luke Ainkins n’aura cette fois qu’un casque caméra sur la tête.

Le vol aura une durée de 2 minutes pour une vitesse de 300 kilomètres/heure, dépourvu de parachute. Le seul espoir de Luke Ainkins est un filet de 30 mètres sur 30, positionnée à 100 mètres du sol. Le parachutiste explique que le filet en question est similaire à celui utilisé pour les avions de chasse lorsqu’ils se posent sur un porte avion. Ils ne rebondissent pas, mais ils sont rattrapés et ralentis.

Luke Ainkins

Le plus grand risque du saut dans le vide : l’évanouissement

Pendant le saut dans le vide, Luke aura un GPS auditif, un dispositif qui lui permettra de se diriger vers le filet. Le héros sera également guidé par une lumière qui indiquera la zone d’atterrissage pour qu’il puisse avoir la certitude que c’est bien le bon endroit. Son saut sans parachute sera orienté par ses mouvements et il se tournera pour atterrir sur son dos à environs 200 kilomètres/heures. Atterrir à côté du filet n’est pas le plus grand danger selon Luke Ainkins, mais bien la perte de connaissance pendant cette manœuvre. À une altitude pareille, cela arrive très vite, Luke aura donc un masque à oxygène durant la première partie de la chute. Il le donnera ensuite à un coéquipier, une équipe sera chargée d’immortaliser et retransmettre ce moment.

Des sponsors assisteront et payeront 1 million de dollars si tout se passe bien comme pour le défi de son collège surnommé le chanceux. Luke lance « ça a l’air dingue à première vue, mais ça ne l’est pas » et ajoute par la suite « je vais faire au moins 300 sauts de test pour me préparer, on va y aller étape par étape. Si on n’est pas content des tests, le saut sans parachute n’aura pas lieu, c’est un truc sérieux, ce n’est pas de la rigolade ». L’homme sait très bien de quoi il parle, car il a une expérience de 18 000 sauts.

Source : RTL.fr

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.